30 novembre 2017

Voie

- Je viens te demander la route
A toi que j'aime et qui m'écoutes
- Eh bien je te les donne toutes
Elles accompagneront tes doutes
Quand tu marcheras sous la voûte
Du ciel, du temps et des nuages
   Le monde est un voyage
   Nos vies sont des passages
   Sois fou pour être sage.

Maria Ardouin

 

Posté par flowhite à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


16 juin 2017

La nuit

Une semaine était passée depuis l'épisode des herbes folles. "La page est tournée. Hop, classée dans les archives" se disait Augustine. Mais quelque-chose clochait: Adrien se comportait comme d'habitude, c'est-à-dire normalement, mais Augustine avait l'impression qu'il était changé de l'intérieur. L'extérieur, ça allait, mais l'intérieur ne suivait pas. Il fallait réagir. Elle consulta son MSB (Managerial Strategical Book; c'est toujours en anglais ces trucs là !): le Wait and See semblait convenir mais avec l'option Diversion Action: quelque-chose d'inhabituel, voire d'exceptionnel qui reconnecterait Adrien à la réalité.
"Adrien, mon chéri, et si tu allais promener le chien?". C'était vraiment exceptionnel car 1) il faisait nuit noire et 2) le chien ne sortait jamais des 500 mètres carrés du jardin clôturé.
Adrien ne voyait pas d'inconvénient à promener le chien. Ce qui l'ennuyait, c'est qu'il ne savait pas vraiment comment s'y prendre. Le chien promena donc un Adrien en errance. Ils arrivèrent le long de la rivière, sur la rive côté sombre. De l'autre côté, les maisons, encore allumées et sagement alignées, balisaient le chemin. La vie, côté lumière et la mort, côté sombre de la rivière ? Non, non, ce n'est pas ce qu'Adrien ressentait confusément au fond de lui. Il se sentait bien, vraiment bien, dans la sérénité de la nuit. Il avait le sentiment apaisant de sentir la pulsation régulière du temps qui passe. Il se disait que, de l'autre côté, le temps se voyait imposer le rythme des activités quotidiennes.
Dans la lumière, les maisons ressemblaient à des maisons. Pourtant, depuis son arrivée, elles semblaient l'interpeller. Ou plutôt, c'était leurs reflets à la surface de l'eau qui attiraient son regard. Interpellation, attirance? Non, plutôt une invitation au voyage. Tout ça n'était pas bien clair pour Adrien peu habitué aux réflexions métaphysiques.
En tout cas, Aristote (faut bien qu'il ait un nom, ce chien) lui lançait une invitation claire: l'heure de la pâtée était largement dépassée ! Il était temps de rentrer.
Aristote fila direct dans le garage où se trouvait sa gamelle. En versant les croquettes, Adrien alluma machinalement la radio. On diffusait une chanson des années 70.
"Les aiguilles ont tourné, il est trop tard
Mon enfance est si loin, il est déjà demain
Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps".
Adrien reprenait le refrain " Passe passe le temps...".
Il est trop tard. Georges Moustaki.

Florentine

 

Posté par flowhite à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 août 2016

L'été au port

"La brise qui se lève rend les bateaux fébriles"
Les coques se balancent et les mâts oscillent comme de géants métronomes,
Impatients d'arborer leur voilure pour les offrir à l'étreinte du vent
Et de partir fiers et magnifiques
Pour un court voyage, un long cours ou un aller sans retour.
Je ne suis pas marin, je resterai à quai et leur confierai mes rêves.

Ariane Adam

 

Posté par flowhite à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 mars 2016

Rêverie

Le mouvement de lacet sur la berge des chutes du fleuve,
Le gouffre à l'étambot,
La célérité de la rampe,
L'énorme passade du courant,
Mènent par les lumières inouïes
Et la nouveauté chimique
Les voyageurs entourés des trombes du val
Et du strom.
…/...

Arthur Rimbaud, Mouvement

 

Posté par flowhite à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 février 2016

Transport

Secondes de vies, fragments d'existences, fugitives visions défilant sur le pont.
Le train est passé. L'eau poursuit son voyage.
J'emporte ces parcelles d'histoires suspendues dans le temps que j'ai glanées entre deux gares.

Ariane Adam

 

Posté par flowhite à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


14 août 2015

Meschers (Charente-Maritime)

C'est l'été ! Les Reflets partent en vacances mais enverront des cartes postales au gré de leurs escapades

(pour n'en manquer aucune, abonnez-vous)

Bien sûr, les réponses des poètes inspirés sont toujours les bienvenues ! (par "Contactez l'auteur")

 

Meschers (Charente-Maritime)

Voyage : larguer les amarres et hisser les voiles pour mettre les bouts et prendre le large. (fw)

 

Posté par flowhite à 17:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 août 2015

Meschers (Charente-Maritime)

Quand tous les bateaux
Seront de retour au port
Quand toutes les rivières
Se seront jetées à la mer
Quand tous les oiseaux
Auront regagné leur nid
Quand toutes les âmes errantes
Auront trouvé le repos
Alors nous partirons
Pour un long, un grand voyage

Julien Hoquet

 

Posté par flowhite à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 mai 2015

Pliant plié

Des poèmes en cocottes de papier
Balayés par l'oubli
Des chansons en vers d'oreille
Emportées par le vent
Replie le temps
Range-le dans la valise
Au fond de ta mémoire
Le voyage va continuer

Julien Hoquet 

 

Posté par flowhite à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 juillet 2014

Errances

 

"Mais j'apprenais que c'est un dur moment que celui où l'on quitte son toit. Il est vrai que ce voyage à pied était une épreuve qu'on ne connaît plus aujourd'hui. Les vieux maçons qui avaient fait vingt fois la route et qui juraient qu'elle était si coulante qu'on la faisait sans y penser, essayaient bien de distraire les nouveaux. On avait recours aux beaux parleurs pour conter des histoires et, pendant un moment, on s'amusait et on riait. Mais cela ne durait guère, la fatigue et le regret reprenaient le dessus et, de nouveau, c'était le long défilé muet des pauvres émigrants."

Georges Nigremont, "Jeantou, le maçon creusois", De Borée

 

Posté par flowhite à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 février 2014

L'étang des Landes

L’attente, c’est la plaine du temps
Le regard porte loin
Souviens-toi des voyages
Le ludion dans sa bouteille va-et-vient sobrement
Parlure égarée sur la route
Tourne les pensées
Je ne suis pas un livre
Chaque page est vierge encore de tes remarques
Mais l’attente est la plaine du temps
L’écho ne revient pas

L’attente, c’est la plaine du temps
Le regard porte loin
Souviens-toi des voyages
Tourne les pensées
L’attente est la plaine du temps
L’écho ne revient pas

 

Jean-Paul Raffel

 

Posté par flowhite à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,