Limousines creusoises

Au loin les vaches au pré (fw)

Posté par flowhite à 22:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
 
 

04 juillet 2013

Limousines creusoises

Et vide

Le point sublime entre courbes et lignes ne lâche plus ton regard
Entre l’aigu et l’obtus, entre la pointe et le grand large, là...
On a peint de petits animaux placides
Qui voit le paysage ? Qui regarde ?
Ce n’est qu’un coin de Terre autour duquel tourner un instant, autour de l’arbre, autour des champs, autour de
la forêt.
Tourner, voler, rejoindre un point semblable.
Semblable de campagne, semblable de prairie, et les villes ensuite, une encore,
une plus grande, une autre qui lui ressemble, une autre comme cousine, puis l’océan, d’autres terres, d’autres
îles, d’autres vides.
Plus on s’élève moins on les voit, moins on y pense, moins on y croit.
Les hommes absents.

Jean-Paul Raffel 

Posté par flowhite à 09:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 juillet 2013

Limousines creusoises

"ces vaches uniformément rousses qui sur le vert pâturage font un effet boeuf..."

Antoine Blondin

Posté par flowhite à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 juillet 2013

Limousines creusoises

"Aujourd'hui, ce qui me relie aux vaches, c'est mon goût pour l'herbe; non pour le fourrage, mais pour l'herbe comme sujet de mon travail. J'ai dessiné et peint l'herbe devant le seuil de mon atelier durant dix ans. Le constat le plus curieux est que, si l'on regarde bien, l'herbe n'est pas verte : les trèfles sont bleus, les graminées ocre, etc. L'herbe seule se dépigmente au regard. Mais si par chance surgit une vache limousine, rousse ou froment, ou ocre rouge, ou brique, le pré devient véritablement vert et les vaches encore plus rousses. On l'aura compris, les couleurs s'exaltent par complémentarité. Ce phénomène bien connu des physiologistes, des peintres et des vaches, explique pourquoi, en Charolais, où les vaches sont blanches, l'herbe est noire."

Henri Cueco, "Journal d'un peintre"

Posté par flowhite à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 juillet 2013

Limousines creusoises

"La délimitation entre la langue d'oil et la langue d'oc, que l'on peut situer au nord-ouest de la Creuse, est assez rigoureuse pour qu'elle se traduise à l'intérieur d'un canton du sud. Sur les landes du plateau de Millevaches, la bergère dira à son chien pour qu'il ramène les vaches : "Vaï la care ! Vaï la care !" alors qu'à quelques kilomètres au-dessous, dans la vallée, on entendra, longuement psalmodié : "Veï lou quéri ! Veï lou quéri !"

Georges Nigremont, cité par G. Rossignol, "Le guide de la Creuse"

Posté par flowhite à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juin 2013

Limousines creusoises

"Les vaches, paisibles bêtes, sont le plus souvent confiées à un gamin, à qui elles fournissent tout juste l'occasion de commander le mouvement d'une voix aiguë - par goût du pouvoir ! Mais, en certains cantons de la Marche, on a bien pris soin, le jour du printemps où elles ont été mises au pré pour la première fois, de les y conduire avant la fine pointe de l'aube, afin que nul ne puisse les apercevoir. Faute de quoi, affirme-t-on, leur garde pendant toute la saison d'été serait difficile."

Marguerite-Marie du Muraud, "Dans les pas des anciens"

Posté par flowhite à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,