Les herbes passées

Les herbes passées

Herbes passées sur ciel cendré; mais bientôt le renouveau (fw)

Posté par flowhite à 07:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ciel cendré, herbes passées, renouveau

30 janvier 2014

Les herbes passées

Ce sont des herbes à contrejour
Je ne serai pas dupe
Leur long talus pose la nuit sur ses ombres
On revient donc à la réalité
Qui voudra voir derrière, ou plus loin, c’est selon
Devra l’affronter seul ou bien se faire accompagner
Accompagné, se serait mieux de découvrir à deux
Ce que chacun ignore
La foi s’arrête à la Bordure
Mais le curieux regarde

Jean-Paul Raffel

Posté par flowhite à  - Commentaires [0] - Permalien [#
Tags :  

27 avril 2013

Les herbes passées

"Ah ! je parle souvent de la fleur, moi, de l'arbre, de la plante. Celles qu'on nomme par leur nom, dont on sait la couleur, le parfum et la forme - et les autres. J'en parle souvent. Qu'ai-je d'autre à prétendre au bonheur, sinon la rencontre des fleurs et des herbes ? Même les ronces gagnent sur la ferraille, la rouille, et toutes les ordures - l'ortie, la ronce, la chélidoine, avec le géranium Robert qui pue comme les cent diables... D'accord - j'élude. De digression en lassitude, je finirai bien par me taire"

Marcelle Delpastre, "Cinq heures du soir"

 

Posté par flowhite à 09:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : bonheur, digression, lassitude

26 avril 2013

Les herbes passées

L’homme qui savait le nom des fleurs

L’homme qui savait le nom des fleurs
Aux rives des fossés
Semait ses mots sur le chemin
Semait des tâches de couleur
Et l’on voyait soudain
Un lézard vert sous le jasmin
Sous le jasmin ?
Le myosotis et le genêt
Je crois
Il faudra que je demande
Mais le lézard a disparu

L’homme qui avait le nom des fleurs
Aux rives des fossés
Semait le sien sur le chemin
Compagnon rouge traces de pas
Et la couleuvre reviendra
Ce qui dans l’herbe se faufile
Ce qui chuchote dès le matin
Le nom des fleurs, le nom de l’homme
Ce qui le soir après l’ondée
Relève doucement la tête

L’homme fleur
Aux rives des fossés
Son nom latin
Je m’en souviens parfois
Compagnon rouge trace de pas
Bord de rivière aquatica
Sagittaria sagittifolia
Ou quelque chose comme ça

Trois mots qui passent
Aux rives des fossés
Et qui reviennent en terrasse
Vingt ans plus tard
A regarder couler la Seine

Jean-Paul Raffel, "Dormir la fenêtre ouverte"

 

Posté par flowhite à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : mots sur le chemin, nom des fleurs, rives des fossés

25 avril 2013

Les herbes passées

à ma belle-mère

Dans mon enfance à Outrelaigue, j'écoutais mon grand-père qui coupait à la faux : "regarde petit, c'est de la fenasse; c'est pour faire de la litière..."
Aujourd'hui, le botaniste patiemment devenu, encore si souvent en difficulté pour nommer les graminées, reconnaît, dominant les autres, l'avoine élevée - Arrhenatherum Elatius -, sur les bermes des routes et les talus des chemins.
Et j'aime, comme vous chère Apolline, l'abandon gracile à la brise de sa tige élancée.

Sylvestris

 

Posté par flowhite à 09:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : bermes, fenasse, talus

24 avril 2013

Les herbes passées

Nature

Au sommet du talus, j'ai croisé ce matin
De frêles balancelles au hasard du chemin.
Ces légères graminées, comment les qualifier ?
Est-ce l'avoine folle et son plumet sauvage
Ou l'ivraie méprisée qui salue mon passage ?
Je ne sais que penser...
Mon gendre préféré, botaniste avéré,
Voulez-vous m'éclairer ?
De quelques mots latins doctement prononcés
De ces humbles plantules m'ôter l'incertitude
Et combler les lacunes de ma grande inculture !
Soyez-en remercié !

Apolline

 

Posté par flowhite à 09:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : graminées, ivraie, plantules

23 avril 2013

Les herbes passées

Destin

Elles furent herbes folles
Ployées aux vents tièdes
Puis tiges raidies
Figées par le gel
Survivantes de l'hiver
Pour mourir au printemps

Corydale

Posté par flowhite à 13:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : herbes folles, mourir au printemps, vents tièdes

22 avril 2013

Les herbes passées

"Des terres, des bois, des prés de fauche et des prés rendus aux chardons, aux noisetiers, à la callune. C'est là, en ce pays, une image rassurante : l'artige (ce qui a été autrefois défriché puis retourné) voisine encore avec le fraus (le territoire sauvage ou rendu à la sauvagerie). Du reste, l'obstination de l'homme à tenir propres les herbages n'empêche pas les refus de croître ni d'avoir le dernier mot, auquel on répond en les fauchant en fin de saison comme on coupe la tête du condamné, à la différence que chaque année, plus encore obstinés que la main de l'homme, les rougeons et les relais repoussent. Qu'on le sache : le jonc glauque et la grande patience, la berce et la carotte sauvage, la prêle et la grande oseille, la renoncule scélérate ne renoncent jamais."

Alain Galan, "Lisières limousines"

Posté par flowhite à 17:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : herbages obstinés, l'artige, le fraus

21 avril 2013

Les herbes passées

Pour déchiffrer ce subtil message griffonné sur un ciel consentant,
livrez-vous dépouillé aux vibrations de la nature.
Dans un espace d’innocence enfantine, la clé vous sera offerte.
Pour un trop bref instant.

Vygo 

Posté par flowhite à 11:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : clé offerte, enfance, message griffonné
Posté par flowhite