Le Festival Pliant 2015 se prépare ! c'est ici

 

Chaque fin de semaine, une photoUn poète, passant par-là, s'en inspirera peut-être. Ou peut-être pas

 

La maison éclairée

Dans une nuit de nulle part, la maison éclairée; une évidence comme un souvenir d'enfance. (fw)

 

Posté par flowhite à 08:44 - Commentaires [0] - Permalien [#
Tags :  


10 avril 2015

 

La maison éclairée

"Frêles signes, maison de brume ou d'étincelles,
jeunesse...
puis les portes se ferment en grinçant
l'une après l'autre."

Philippe Jaccottet, "A la lumière d'hiver", Poésie/Gallimard

 

Posté par flowhite à 08:24 -  - Commentaires [0] - Permalien [#
Tags :  


09 avril 2015

 

La maison éclairée

   "C'était aussi dans la maison qu'on recevait le monde. Entre la table et la fenêtre, entre le feu et le pain, et jusqu'au coeur de l'âtre, on pouvait s'asseoir.
   Les voix chantaient de rire et de tendresse chaude. Avec l'air du dehors et l'odeur du dedans, il se tissait un corps vivant à la fois ineffable et tiède où l'on se sentait bien, le temps de dire ah ! - le temps d'un léger sommeil.
   Mais la vie est fragile et le rire précaire. Le parfum des sureaux, des tilleuls et des roses, n'embaume que les nuits de juin. Dans la flamme on en cherche déjà comme le souvenir."

Marcelle Delpastre, "Cinq heures du soir", De Borée

 

Posté par flowhite à 08:02 -  - Commentaires [0] - Permalien [#
Tags :  


08 avril 2015

 

La maison éclairée

tanguer sur les flots 
flous de la cave au grenier 
un rêve un peu fou

andrée wizem

 

Posté par flowhite à 08:01 -  - Commentaires [0] - Permalien [#
Tags :  


07 avril 2015

 

La maison éclairée

 

 

Nino Ferrer, "La maison près de la fontaine"

 

Posté par flowhite à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#
Tags :  


06 avril 2015

 

La maison éclairée

Le vieil enfant pleure sa mémoire enfuie. 
Quelle est cette maison qui surgit derrrière ses larmes? 
L'a-t-elle bercé contre les mystères de la nuit? 
Tient-il encore ses lumières dans ses doigts qui tremblent? 
Une demeure qui demeure, dans l'oeil trouble de ses rêves, 
La demeure de sa vie, demain, demain, toujours...

Maria Ardouin

 

Posté par flowhite à 08:00 -  - Commentaires [0] - Permalien [#
Tags :  


05 avril 2015

 

La maison éclairée

Ton image se trouble pour m'ensevelir
Dans ma mémoire, le puits, de mes souvenirs
Pour m'y engloutir jusqu'à perdre la raison
Jusqu'à oublier le chemin de ma maison
Et divaguer, vagabonder, de l'enfance
Jusqu'à la lumière du dernier silence

Julien Hoquet

  

Posté par flowhite à 07:57 -  - Commentaires [0] - Permalien [#
Tags :