Aux beaux jours, les reflets prennent leurs quartiers d’été : des images d’ici et d’ailleurs ; de temps à autre.

Amis poètes, si ça vous dit, quand ça vous chante !

 

 

La maison échaudée

Canicule en Périgord. On a vu – paraît-il – une maison se baigner à l’étang. (fw)

 

Posté par flowhite à 22:37 - Commentaires [2] - Permalien [#
Tags :  


25 juillet 2016

 

La maison échaudée

Il fait chaud.
Depuis le temps que j'en avais envie!
Alors j'ai tâté l'eau du bout de la brique et pierre après pierre, doucement je me suis glissée dans l'eau, toute droite, jusqu'à en avoir par-dessus la tête, par-dessus le toit pardon.
J'ai ouvert mes fenêtres et ça a fait de grosses bulles, j'ai agité mes volets, ça faisait des rides à la surface.
J'ai joué avec les canards et les poissons m'ont chatouillé les oreilles, enfin les lucarnes.
Le matin, c'est Gaston, le premier, en vélo avec son attirail de pêche qui a été surpris de n'avoir plus rien à contourner.
Un coup d'oeil à droite, à gauche puis se penche sur l'étang.
Pas question d'en parler à Mélie, sa femme, elle va l'envoyer chez le médecin et l'accuser de trop arroser son café.
Et il passe.
Puis, c'est le jogger qui s'est arrêté net, les bras ballants, la bouche grande ouverte, les écouteurs de son I Pod dans les oreilles.
Il fait rapidement demi-tour.
Ensuite, en vrac et dans le désordre, sont arrivés les curieux, les élus, les experts, les photographes amateurs et professionnels, la presse locale, régionale et nationale, j'ai même eu droit à "La Une" du "20 heures" des télévisions nationales!
Pensez-donc! Une maison engloutie! 
C'est de moi qu'on parle.
Il y a eu bataille d'experts, on a parlé de glissement vertical, les clans se sont formés, on a invoqué le réchauffement climatique, le bétonnage excessif, on a agité le spectre de l'engloutissement total du village...
Tout çà pour un bain franchement!
Le maire, lui, caresse ses rêves touristiques.
Il s'est fait évincer des "Plus beaux villages décorés", des "Plus jolis villages", des "Villages préférés des retraités voyageurs".
Maintenant, il le tient son atout touristique unique: "Le Village de la Maison Engloutie"!
Il voit les cars de visiteurs, les parkings bondés - payants bien sûr - les marchands de glaces, de gaufres, de frites, certains envisagent déjà d'imprimer des cartes postales, de transformer leur remise en chambre d'hôtes.
On imagine les boutiques de souvenirs, avec moi en décalcomanie sur des assiettes, des mugs, des porte-clés, des T-shirts, des boîtes à bonbons "à l'eau du lac" et bien entendu la petite maison dans la boule à neige! pour une maison engloutie ça ne pouvait pas manquer.
Adieu les dimanches tranquilles, les étés paisibles, les rêveurs bucoliques...

Ah non pas çà, au secours, j'étouffe, je veux sortir!

- Mais qu'est-ce qu’il te prend La Maison? Calme-toi, ce n'est qu'une photo, une illusion d'optique, un reflet!

Et Florence soupire en rangeant son appareil.

- Ah ces vedettes!

 

Ariane Adam

Posté par flowhite à 21:17 -  - Commentaires [2] - Permalien [#
Tags :