Chaque fin de semaine, une photoUn poète, passant par-là, s'en inspirera peut-être. Ou peut-être pas.

 

Effeuillaison

Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout. (fw)

 

Posté par flowhite à 12:55 - Commentaires [0] - Permalien [#
Tags :  


31 octobre 2014

 

Effeuillaison

"[...]
Le vent entraîne les feuilles à la terre
Comme un rivage et comme un soupir"

Georges Schehadé, "Les poésies", Poésie/Gallimard

 

Posté par flowhite à 15:31 -  - Commentaires [0] - Permalien [#
Tags :  


29 octobre 2014

 

Effeuillaison

" Tu rassemblais autour de toi les signes
d'un automne imprononçable,
mots effacés, feuilles jaunies,
mélancolie égarante."

Lionel Ray, "Comme un château défait", Poésie/Gallimard

 

Posté par flowhite à 21:44 -  - Commentaires [0] - Permalien [#
Tags :  


28 octobre 2014

 

Effeuillaison

"Il fait un temps fou de soleil carrousel
la végétation de l'ombre partout palpitante
le jour qui promène les calèches du bonheur
le ciel est en marche sur des visages d'escale
d'un coup le vent s'éprend d'un arbre seul
il allume tous les rêves de son feuillage
[...]"

Gaston Miron, "L'homme rapaillé", Poésie/Gallimard

 

Posté par flowhite à 21:05 -  - Commentaires [0] - Permalien [#
Tags :  


27 octobre 2014

 

Effeuillaison

"Dernier or des feuilles, dilapidé
avec la pauvre lumière, sous les nuages
comme si quelqu'un tout de même allait venir
une par une ramasser toutes les feuilles
les ramasser toutes dans son cœur, et avec elles
panser ses blessures, dormir peut-être
[...]"

Paul de Roux, "Entrevoir", Poésie/Gallimard

 

Posté par flowhite à 21:27 -  - Commentaires [0] - Permalien [#
Tags :  


26 octobre 2014

 

Effeuillaison - Copie

Plus que tout au monde
J'ai aimé ces ramures
Et ces ramages
Ces bourgeons printaniers
Au bout de mes doigts
Ces oisillons grouillants
Dans leurs bateaux de pailles
Je les ai aimés
Je les ai nourris
Ornements éphémères
Bijoux d'un été
Ces attributs sylvestres
Ces gazouillis voraces
Je les aimés
Je les ai portés
Mais voilà la saison des glaces
Et les vents du nord qui nous menacent
Je serai nu et frêle
Dans ces froidures cruelles
Mais au cœur de l'hiver
J'oserai croire au miracle
D'un autre printemps

Julien Hoquet

 

Posté par flowhite à 18:44 -  - Commentaires [0] - Permalien [#
Tags :